32,10,0,70,1
600,600,60,1,3000,5000,25,800
90,150,1,70,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,5000
Teedra Moses
Free your Funk 2017
TAM - Nouvel EP
Super 2017
FNAC - Notre partenaire
Powered By Creative Image Slider

The Foreign Exchange – Bizzart – Live report

FE 2

The Foreign Exchange à Paris c’était Mardi 30 Septembre 2014. Le bizz’art a donc clôturé ce mois de septembre, riche dans leur programmation de septembre, par un autre concert de qualité avec ce groupe étonnant.

Oui le live band est tout aussi brillant que les deux comparses originels, Phonte et Nicolay, un batteur qui tient la route du groove, un bassiste multi-instrumentiste, un pianiste avec de fortes références musicales (qu’il affiche fièrement en arborant un T-shirt avec l’artwork « songs in the key of live » de Stevie Wonder) et les choristes qui ne se contentent pas d’être de jolies plantes.

FE 6Le concert démarre très fort avec un de leur classique « Call it home » puis ils enchainent avec des morceaux de leur dernier opus Love in Flying Colors (sorti en 2013),comme Right after midnight, et reviennent aussi sur les précédents discs en interprétant des titres comme « Take off the Blues« , ou « I wanna know » de l’album « Leave it all Behind »(sorti en 2008). Le public (de connaisseurs visiblement) scandent de temps en temps les morceaux interprétés par Phonte.

De l’ambiance ça, The Foreign Exchange savent s’y prendre. Et comme s’ils connaissaient intimement leur public parisien, ils nous font quelques clin d’oeil avec des bouts de cover de Sade (Smooth Operator), Aaliyah (Rock the Boat) et bien d’autres, saupoudrés de quelques chorégaphies sympas du sideman aux keyboards et de Phonte. On sent une belle cohésion et énergie qui dégage du groupe en plus d’un set bien taillé et travaillé techniquement! Les morceaux sont enchaînés bien soigneusement. Le full band est tellement à l’aise qu’ils partent, par moments, dans des petits délires musicaux de jam en interprétant « That shit cray » de Yeezus et Jay-z avec le public.

On est ravis, l’ambiance est de feu dans la salle… les photos parlent d’elles-mêmes.(pour les absents qui ont vraiment eu tort!)

Nataly Andria
pour We Bloomish.
Remerciements particuliers au Bizz’art.

0
0

0 Comments

Leave a reply