,,,,0
,,,,,,,
0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0
0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,0,,,0
Teedra Moses
Free your Funk 2017
TAM - Nouvel EP
Super 2017
FNAC - Notre partenaire

JHENE AIKO – Souled Out

Dès le 1er titre de l’album Souled out, la voix fluette et légère de Jhené Aiko qui nous rappelle les voix légères du RnB de la fin des années 90 et début 2000 comme Aaliyah , Nivea ou encore Ashanti est rapidement imposée sur des nappes synthétisées. Approche Légitime pour un premier album studio, une mise en avant de sa voix pour que l’on s’impreigne de son identité vocale.

Quand on écoute les textes de ce premier titre, on regarde inévitablement l’artwork du disc qui est complètement cohérent avec ce qu’elle raconte dans cette introduction musicale, « Limbo Limbo Limbo », une jeune femme qui flotte entre deux mondes, celui des maux similaires à l’enfer et celui de la tranquilité céleste, en pleine quête de son « moi » intérieur, de son « âme ».
L’artwork de Souled Out est d’ailleurs léché, ça change des artwork « classiques » avec des portraits « pimpés » des chanteuses de RnB. On sent qu’elle veut donner une dimension plus « souled », spirituelle, plus profonde à son album.

Jhene-Aiko-

Le temps de lire les crédits sur l’album et on se rend compte qu’on est au 8ème titre « The Pressure » plus punchy avec un beat hip hop. Oui, oui, malgré le fait que les autres titres, entre le 1er et le 8ème, soient « facile à écouter », car on nous ballade un peu entre des sons synthéthisés créant des « ambiances » un peu psychédéliques et des beats « atmosphériques », le constat est là : on s’ennuit… un peu!
Etant donné que sa voix est déjà assez reposante, on a envie d’avoir des productions musicales qui nous bousculent un peu plus.

Jhene Aiko a tout de même le mérite d’écrire ses propres textes, contrairement à ses comparses précédentes qui n’écrivaient pas forcément, et les thèmes abordés semblent influencés par des évènements personnels (le décès de son frère en 2012), histoire de coeurs (brisés), ses « vérités » en quelques sortes sur la vie. Un album qui se veut donc, avant tout, sincère.

Kevin Winter, Getty Images

Kevin Winter, Getty Images


Cette démarche est d’ailleurs confirmée par les deux seuls featuring existants sur l’album avec Cocaine 80s et Common. Vu sa maison de disque, elle aurait pu nous faire un featuring créant plus de buzz, mais elle a fait le choix(ou pas) de faire une collaboration avec le groupe de James Fauntleroy et No I.D, Cocaines 8OS (grands copains de Common) , un groupe qui n’a pourtant pas la même notoriété qu’un Drake ou un Frank Ocean, et cela malgré la qualité de leurs prods.

common-jhene-aiko

Le style musical de l’album est qualifié de PBR&B , appelé aussi hipster RnB ou RnB alternatif, une variante naissante du RnB contemporain que l’on connaît.

Souled out , sorti le 9 septembre 2014, un album résolument « chill », à écouter quand on veut prendre le temps de réfléchir pour écrire un article pour un magazine par exemple (hehe) ou éventuellement en musique de fond dans un moment intime avec un verre de vin à la main, « face à l’océan au clair de lune et un ciel étoilé et bla bla »… bref vous voyez le topo, oubliez cet album si vous avez besoin de motivation pour faire 500bornes en voiture, vous risquez de vous endormir et exit également cet album de vos playlists pour nuba d’enfer à la maison.

Ecoutez gratuitement l’album ici:

http://youtu.be/jMolAtYO9tg

0
0

0 Comments

Leave a reply